Et si nous devenions tous des mini antennes-relais ? Nous le sommes déjà?

19 janvier 2015 par maty185

youantenna

Le 27 juin 2013

Tous les objets intelligents que nous portons pourraient renforcer le maillage du réseau Internet.

Le principe du nouveau réseau nomade sans-fil

Il préfigure peut-être la 2e révolution de l’Internet des objets. En tout cas, des chercheurs travaillent dans ce sens et tentent d’imaginer comment le réseau des réseaux pourrait être renforcé et optimisé.

Leur piste de réflexion privilégiée ? Utiliser tous les objets communicants que nous portons et porterons (terminaux mobiles, lunettes et vêtements communicants) pour servir de capteurs et de transmetteurs capables d’enregistrer les signaux et les datas de dizaines, voire de centaines individus dans un voisinage immédiat, puis de les re-router dès qu’une connexion plus centralisée et puissante est disponible.

Cormoran : le projet français de réseau corporel coopératif http://www.agence-nationale-recherche.fr/suivi-bilan/sciences-et-technologies-de-l-information-et-de-la-communication/infrastructures-pour-la-societe-numerique/fiche-projet-infra/?tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-11-INFR-0010

Démarré en 2012, le projet français Cormoran financé par l’Agence Nationale de Recherche (ANR) est mené par un consortium de laboratoires de recherche (CEA, INSA, Telecom Paris Tech, Université de Rennes). Ce nouveau concept technologique de transmission/communication conjugue la notion de réseau (au sens informatique) en crowdsourcing et en partage social.

Il a pour but d’utiliser les technologies de radiolocalisation et de communication à très faible consommation pour améliorer la couverture réseau, la localisation d’individus, l’analyse de leurs mouvements et le recueil d’informations collectives dans les espaces publics.

Les applications potentielles d’un réseau corporel coopératif sans fil (WBAN pour Wireless Body Area Network) sont, comme le précise le CEA-Leti coordinateur du projet:

– « La navigation coordonnée de groupes d’individus dans les bâtiments

– La capture de mouvement à grande échelle pour le sport, la santé

– La réalité virtuelle et augmentée

– Les réseaux sociaux nomades »


Des concepts similaires germent aux États-Unis

Le portail Gigaom  https://gigaom.com/2012/09/12/open-garden-raises-2m-to-create-crowdsourced-mesh-networks/  mentionne une initiative basée sur le même principe de partage et relais réseau entre terminaux connectés. Elle est issue d’une start-up californienne baptisée Open Garden. Son principe : permettre aux terminaux Apple, PC et Android de créer entre eux un mini réseau dans le réseau et de partager leur potentiel de connexion, qu’il s’agisse de WiFi, de 3G ou de 4G: https://gigaom.com/2013/03/04/open-garden-unleashes-the-full-force-of-its-crowdsourced-mobile-mesh-app/

Français: http://blog.econocom.com/blog/et-si-nous-devenions-tous-des-mini-antennes-relais/

https://gigaom.com/2013/06/03/how-you-and-i-could-become-nodes-in-the-internet-of-things/

Publicités

24 mars 2016 à 12h date limite pour envoyer une demande afin de pouvoir participer au processus d'audience public de la Régie de l'Énergie du Québec concernant la demande de modification des conditions de service et des frais d'Hydro-Québec.

Pas d'événements à venir

Catégories

Statistiques du blog

  • 18,806 hits

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 25 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :