Chaudes discussions sur l’eau chaude -Hydro-Québec pourrait débrancher les réservoirs à eau chaude par temps froid.

15 janvier 2016 par maty185

Roman-Soldier2

[…] Les bactéries

En 2000, le désastre de Walkerton a communiqué un message clair sur la sécurité de l’eau potable au Canada. Bien que les normes fixées pour l’eau chaude au foyer doivent tenir compte de la prévention des échaudures, elles doivent aussi aborder un vaste éventail de questions de santé et de sécurité publiques. Pour minimiser la contamination par bactérie, l’eau doit être entreposée à 60° C ou plus.

Par exemple, les températures inférieures à 50° C peuvent augmenter le risque de la maladie des légionnaires, une forme de pneumonie, attribuée à la croissance des bactéries dans le réservoir. La maladie est causée par la bactérie Legionella qui vit dans l’eau. La température est un facteur critique pour permettre à la Legionella de croître. Entre 40° et 50° C, le risque de colonisation dans les réservoirs à eau chaude est important.

Le plus souvent, la bactérie Legionella entre dans les poumons à cause de l’aspiration. (Aspiration veut dire s’étouffer assez que les sécrétions dans la bouche court-circuitent les réflexes d’étouffement et entrent dans les poumons). Boire de l’eau contaminée n’est pas une grande cause de la maladie des légionnaires.

Les Centers for Disease Control and Prevention estiment que 8 000 à 18 000 Américains contractent la maladie chaque année. De cinq à 30 p. cent des cas sont mortels. Bien que le Canada ne dispose pas de statistiques nationales, Hydro-Québec rapporte que près de 100 personnes sont hospitalisées pour une pneumonie attribuable à la contamination des chauffe-eau résidentiels chaque année dans cette province.[…]

[…] En 2003, au cours de la consultation publique sur les modifications proposées pour le CNP et le CNB 2005, l’industrie et certains gouvernements provinciaux se sont opposés à la proposition du comité. Les parties ayant les plus grandes possibilités d’être tenues responsables des maladies découlant de l’eau contaminée avaient encore des inquiétudes. […]

https://canadasafetycouncil.org/fr/la-securite-la-maison/chaudes-discussions-sur-leau-chaude

Hydro-Québec pourrait débrancher les réservoirs à eau chaude par temps froid

Publication: 05/01/2016 14:35 EST Mis à jour: 05/01/2016 14:36 EST

Hydro-Québec a trouvé une façon originale pour aller chercher de précieux mégawatts d’électricité dans des périodes de forte consommation, quand son réseau est très sollicité pour cause de grand froid.

La société d’État élabore présentement un programme d’adhésion volontaire pour des abonnés qui accepteraient de faire « débrancher à distance » le circuit de leur réservoir à eau chaude pour un court laps de temps.

Un porte-parole d’Hydro-Québec, Marc-Antoine Pouliot, a indiqué qu’une telle mesure n’affecterait en rien le confort des clients puisque l’eau demeure chaude pendant plusieurs heures dans le réservoir et que l’interruption serait de courte durée.

Des employés d’Hydro travaillent présentement à concocter ce programme qui devrait être annoncé prochainement.

Ceux qui accepteront d’adhérer au programme en question devraient recevoir une « compensation » qui reste à être déterminée.

La société d’État a toujours un plan de match afin d’aller chercher de l’énergie qui lui manque par temps extrêmement froid. Ainsi, il y a un an, Hydro a pu compter sur l’énergie de grandes entreprises qui consomment beaucoup, comme les alumineries.

Elle peut aussi demander à ses clients de mettre la pédale douce sur la consommation de certains appareils gourmands aux heures de pointe du matin et de l’après-midi.

Hydro-Québec a aussi d’autres cartes dans sa manche, notamment en procédant à une réduction de voltage sur le réseau. Elle peut également importer de l’électricité des réseaux des autres provinces ou États du nord-est des États-Unis, même si dans un tel cas la facture est salée.

Hydro-Québec a aussi prévu des ententes avec d’autres partenaires pour les prochaines années dans le but de répondre aux demandes de pointe majeure en hiver.

L’une des particularités de cette famille de bactéries est qu’elle est détectable dans des eaux ou des réseaux d’eau, à des températures allant de 5,7 à 63 °C3 :

Ecological distribution of Legionella pneumophila http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC243633/

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gionellose

Source:

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/01/05/hydro-quebec-chauffe-eau_n_8917962.html

  La présence de Legionella pneumophila les risques des légionelles.

Vous n’aurez pas de problème avec les bactéries si vous êtes équipé d’un système de production instantanée d’eau chaude (type chauffe-eau) par contre, si vous avez un cumulus électrique ou un ballon lié à une chaudière (préparateur indépendant ou accolé) qui sont des solutions très répandues en France vous pouvez légitimement vous poser des questions pour votre santé.
Lorsqu’un réservoir d’eau chaude sanitaire est réglé pour produire de l’eau à la température de 60 °C (économie d’énergie oblige), l’eau n’est à cette température que dans sa partie supérieure, température qui décroît au fur et à mesure que l’on descend (phénomène de stratification) pour atteindre 30 à 40 °C au bas du ballon. Si à cette température, des boues se sont déposées au fond du ballon au cours du temps toutes les conditions idéales d’un bouillon de culture seront réunies. Des études de terrain ont confirmé la fréquente présence de legionella pneumophilia dans ce type d’installations. Bien que la présence de legionella pneumophilia dans l’eau froide du réseau soit très limitée, il suffit qu’un germe parvienne dans le ballon pour qu’il le colonise rapidement.

http://www.acqualys.fr/page/legionella-pneumophila-la-bacterie-presente-dans-l-eau

https://www.maricopa.gov/EnvSvc/EnvHealth/Pdf/Hot%20Water%20Supply%20Requirements.pdf

http://www.legionella.org/achd_guideline.pdf

Publicités

24 mars 2016 à 12h date limite pour envoyer une demande afin de pouvoir participer au processus d'audience public de la Régie de l'Énergie du Québec concernant la demande de modification des conditions de service et des frais d'Hydro-Québec.

Pas d'événements à venir

Catégories

Statistiques du blog

  • 19,362 hits

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 25 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :